Mois: avril 2012

La « Jelly » qui fait un bruit fou.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Noisy Jelly » est un projet étonnant au stade du prototype créé par deux étudiants de « L’Ensci » à Paris – Raphaël Pluvinage et Marianne Cauvard.

Le projet est un jeu où le joueur doit faire cuire et façonner son propre matériau musical, basé sur la couleur de la gelée. Avec ce laboratoire de chimie sonore, le joueur va créer sa propre gelée avec de l’eau et quelques grammes de poudre d’agar.

Après avoir ajouté les couleurs différentes, le mélange est ensuite versé dans les moules. 10 min plus tard, la forme de la gelée peut alors être placé sur le plateau de jeu et en appuyant sur la forme, le joueur va activer des sons différents.

Techniquement, le plateau de jeu est un capteur des variations des formes, de leur concentration en sel, la distance et la force de contact avec le doigt, il les détecte et les transforme en un signal audio. Cet objet a pour but de démontrer que électronique peut avoir une nouvelle esthétique, et être envisagé comme un matériau malléable, qui doit être manipulé et expérimenté.

Les deux jeunes designers ont mené le projet avec la supervision de François Azambourg.

C’est un concept fantastique et qui pourrait être apprécié par les enfants de tous âges. Espérons que ce projet ne reste pas qu’un prototype mais devienne un jour une réalité.

La vidéo qui montre en image le processus.

 

Publicités

Une éolienne volante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Exploiter l’énergie du vent à haute altitude apparaît comme une solution prometteuse pour l’énergie éolienne.

Une étude, la première du genre, a mesuré l’énergie qu’il serait possible de capter à haute altitiude. Entre 500 et 12 000 m, la densité du vent peut atteindre les 16 kW/m², contre 1kW/m² au sol. La force du vent est également plus facile à prévoir qu’au sol. Les mesures ont été réalisées dans cinq des plus grandes villes du monde : Tokyo, New York, Sao Paulo, Seoul et Mexico City. Les plus importantes ressources éoliennes en altitude correspondent à des régions très peuplées.

C’est la société Altaeros énergie qui a fait cette année la démonstration de son prototype. L’entreprise a publié une vidéo cette semaine de son éolienne prototype aéroporté au cours de son premier test dans le Maine. Le dirigeable en forme de beignet a un ventilateur tournant à son centre, et il est attaché à une station au sol par des câbles qui transportent l’électricité à partir du dirigeable jusqu’au réseau local. La turbine est conçue pour les villages reculés ou les sites industriels où il n’y a pas d’électricité. Gonflé à l’hélium, la turbine éolienne de petite puissance génère deux fois plus en altitude. C’est parce que les vents sont plus forts et plus stables à des altitudes plus élevées. Cette turbine a été testé à 350 pieds de haut.

Ayant fabriqué son prototype, la société est en train de concevoir un système commercial, qui serait plus grande et avec une turbine plus puissante. Le coût de l’énergie de l’éolienne dans l’air est plus cher que l’électricité du réseau actuellement, mais un tiers du coût de l’énergie à partir de générateurs diesel. La société travaille également sur une autre éolienne qui pourra être utiliser en pleine mer.La vidéo montre comment le système peut être déployé automatiquement et ramené au sol vers son lanceur, qui est une version modifiée des lanceurs utilisés pour dirigeables industriels.

Bien qu’il n’y ait pas encore de systèmes commerciaux, Altaeros énergie rejoint quelques autres sociétés qui font des turbines gonflables ou autres dispositifs conçus pour capturer le vent plus fort à des altitudes plus élevées.

L’entreprise canadienne Magenn Power a elle aussi conçut une éolienne aérienne (voir les photos ci-dessous):

[Magenn Power] et [Altaeros Energies]

L’appareil photo en carton pour IKEA.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ikea PS 2012 et Knäppa.

Au cours du « Salone del Mobile » , Ikea en a profité pour dévoiler le nouveau PS 2012 (« Ps » pour Post Scriptum) durant la Ventura Lambrate.

Le « Salone del Mobile » est la plus importante foire des meubles dans le monde. Chaque Avril, elle annonce les nouvelles conceptions de l’année. Ventura Lambrate met l’accent sur la créativité, la qualité, la substance et l’expérimentation. Elle expose des designers de renom, des jeunes designers, des initiatives intéressantes et des présentations passionnantes.

Pour sa nouvelle collection IKEA PS 2012, Ikea a demandé aux designers de chercher l’inspiration dans plus de 60 ans d’histoire du design IKEA. Au lieu de simplement reproduire le passé, elle a mise au défi de faire évoluer le design en le modernisant et en innovant au niveau des formes, des fonctions, des matériaux et de la durabilité. Tout en gardant à l’esprit les valeurs qui rendent IKEA unique: la qualité du design et le prix accessible au plus grand nombre.

La vraie surprise de l’exposition était Knäppa , un appareil photo numérique en carton conçu par Jesper Kouthoofd lors de l’ouverture de cette présentation. L’appareil qui fonctionne avec 2 piles AA peut contenir jusqu’à 40 photos sur sa mémoire intégrée. Il peut être synchronisé via l’USB qui pivote sur le côté. L’appareil sera bientôt disponible à la vente dans les boutiques IKEA.

Présentation vidéo par Jesper Kouthoofd:

Quartier écologique en Inde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Forest life » est un projet mixte résidentiel et commercial dirigé par Ooze architecture, situé à 35 km au sud du centre-ville de Hyderabad, en Inde. L’objectif pour les commanditaires s’est de créer une éco-communauté articulant différentes types de villa située dans le sillage d’une foret existante, proposants des immeubles de grande hauteur destinée à l’habitat ainsi qu’une plate-forme commerciale comprenant des magasins de proximité, des activités de loisirs et des bureaux. Un centre culturel et sportif et un lieu de culte se trouvent également au cœur du développement.
La conception est axée sur l’intégration de l’environnement bâti dans le paysage naturel existant, la pente et la forêt. L’une des contrainte de la maitrise d’ouvrage est de proposer des parcelles rectangulaires et une orientation nord-sud suivant le principe «Vastu », ancienne tradition indienne.

Vastu Shastra ( Vastu Sastra,  » la science de la construction « ) est une doctrine ancienne et traditionnelle sur la façon dont les lois de la nature affectent des habitations humaines. Le dessins sont basés sur des directionnels d’alignements. Il est principalement appliquée dans l’architecture hindoue , en particulier pour les temples hindous , bien qu’il couvre d’autres domaines, y compris les véhicules, navires, des meubles, des sculptures, etc.

Alors que Vastu a longtemps été limitée essentiellement à l’architecture des temples, il y a eu une renaissance de celui-ci en Inde, dans les dernières décennies.

Chaque partie du site, chaque ilot résidentiel est accessible à pied via un réseau d’espaces publiques paysagés. Chaque unité d’habitation dispose d‘un accès voiture et d’un accès au réseau de jardins. Les physiologies des villas sont basées sur l’idée d’une vie naturelle en symbiose avec la nature. Chaque unité est conçue suivant les critères de durabilité de la prise en compte des cycles de vie et des systèmes autonomes intégrant l’aspect de l’eau, l’énergie et des déchets à différentes échelles: la maison, la communauté, le quartier.

Finalement, l’enceinte de verdure crée une combinaison intéressante par une grille de matrice stricte et des éléments naturels du site: la forêt, l’eau et la topographie. Voici une nouvelle façon de vivre dans l’humanité du 21e siècle permettant de coexister en harmonie avec le monde naturel en gardant intacte l’écosystème environnant…

[Ooze Architecture]

Melvin the Machine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Melvin est une machine du groupe Rube Goldberg.
Ce groupe d’artiste-designer-scientifique on prit le nom de Rube Goldberg ( né le 4 juillet 1883, mort le 7 décembre 1970) dessinateur juif américain, spécialisé dans le dessin de presse, politique comme l »humour, et la bande dessinée. Il a également été scénariste de cinéma, romancier, inventeur, sculpteur et était ingénieur de formation. Une machine de Rube Goldberg est une machine qui réalise une tâche simple d’une manière délibérément complexe, le plus souvent à l’aide d’une réaction en chaîne.

Ils construisent leur premier Melvin fin 2010, appelé « BIG », une grosse machine capable de divertir un grand nombre de personne en une seule fois. Après son grand succès, beaucoup de gens ainsi que des entreprises et des festivals ont voulu l’avoir pour l’utiliser dans des spectacles. Mais BIG Melvin était tout simplement trop gros et coûteux à reconstruire.

Alors en 2012, ils se sont remis à construire une autre de leur machines de réaction en chaîne appelée « Melvin ». Cette fois-ci une version portable, un Mini Melvin!

Mini Melvin est contenue dans deux vieilles valises, spécialement conçue pour voyager dans le monde. Chaque fois que Melvin a fini son processus, il «signe» une carte postale et colle un timbre sur elle. Prés à l’envoyer pour marquer ou bien avertir de son passage dans le monde.

Comme son grand frère, Mini Melvin dispose également d’une ligne de communication directe qu’il utilise pour voir les gens qu’il rencontre. Pour que cela reste véritablement mobile Melvin utilise un smartphone avec ces propre identifiant en ligne.

Très astucieux, inutile mais divertissant cette machine est un petit chef d’oeuvre crée avec quelques objets, une grande réflexion et beaucoup de patience. A vos tournevis!

[Melvin the Machine]

Mini Melvin en action (avec un gars qui ressemble étrangement à mon Oncle Hulot, grande référence!):

Voici le grand frére de Melvin, Big Melvin:

Design, Recyclage et Verre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lucia Bruni, designer italienne fondateur du studio espagnol Lucirmás nous présente sa création nommée « Pure-Bottle« , où recyclage, artisanat et démarche durable sont réunis. L’agence a une énergie débordante pour changer le monde! Elle conçoit et fabrique des produits en verre durable qui racontent une histoire. Ces projets originaux sont fait à partir de verre recyclé à 100%. On retrouve dans leur travail des produits artisanaux issue du verre recyclé qui ont du charme, de la qualité et de la fonctionnalité.

« Pure-Bottle » est un set de table complètement recyclé et recyclable, qui se compose d’un verre, d’une lanterne et d’une cuillère, parfait pour vos décorations de tables lors de repas en famille ou entre amis. Chaque set de table est fait à partir d’une bouteille de vin recyclé unique qui a été coupé en deux positions, donnant ainsi une nouvelle vie à l’objet.

La lanterne fourni une  protection contre le vent pour les bougies, tout en créant une ambiance chaleureuse idéale pour les restaurants, les cafés ou bien chez vous.

Le verre est simple mais résistant, ce qui apporte au produit une valeur écologique très forte .

La cuillère est fonctionnelle et polyvalente, idéale pour la présentation de la nourriture dans un restaurant, d’une salade ou en mangeant vos céréales le matin. Les dimensions du produits sont 7,5 x 7,5 x 26 cm et existe en trois coloris.

L’ensemble « Pure-Bottle » prouve que les produits recyclés peuvent-être simples, fonctionnels, élégants et riches en histoire.

Petit design pour nos amis anglais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Incontournable au Royaume-Uni (1878 points de ventes) et présent dans quelques pays en Europe (825 magasins), la grande marque Tesco (créé en 1919) a entrepris un ravalement de façade pour ces produits. La marque a choisi l’agence R Design pour être en charge du projet.

R Design, agence de conseil en image de marque internationale, crée depuis 20 ans un design efficace en s’emparant de l’essence d’une marque et instantanément engager le consommateur. Elle travaille aux côtés de marques mondiales et des détaillants nationaux.

R Design et Tesco reviennent de loin avec ce projet gigantesque, recréer toute l’identité visuelle des produits d’une marque comme Tesco n’est pas une mince affaire. Quelle challenge pour une agence de travailler avec cette grande entreprise pour concevoir les différentes apparences de la gamme Tesco et ainsi contribuer à développer leur stratégie de marque.

C’est avec cette ensemble visuel fait de couleurs plutôt agréables, d’un décor moderne et proche des consommateurs que la marque veut continuer à être le leader au Royaume-Uni mais aussi renforcer sa place dans les autres pays européens. D’ailleurs j’ai une préférence pour leurs boites à thé.

Donc que se soit des paquets de café, des boîtes de conserves, des emballages de TV ou des bouteilles de shampoing, le but était de continuer à dire aux consommateurs que quelque soit le produit qu’ils achetaient, il occupait une place importante dans leur quotidien.

Le devise de Tesco est « Every little helps ».

Ne cherchez pas, la marque n’est pas implanté dans l’hexagone. Dommage!

[Tesco] et [R Design]

Une écologie possible pour les matériaux de construction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous présente aujourd’hui un très beau travail d’un designer hollandais Dave Hakkens.

Quand on détruit un ancien bâtiment pour en construire un nouveau, on ne retrouve aucune trace de lui. Les déchets sont enlevés ou servent de remblai. Et on efface toutes traces.

Le concept ici, est d’utiliser les différents matériaux de l’ancien bâtiment pour en fabriquer de  nouveaux pour le nouvelle édifice. Il dit qu’il a été inspiré par les matériaux que l’on utilise pour le sol des terrasses. Bien que ces matériaux soient produit avec des déchets, ils sont vraiment propres et de bonne qualités et, on peut très bien marcher, toucher et sentir ces produits sans aucun risque. Son but était de savoir si nous pourrions utiliser nos propres déchets lors de la démolition pour en donner de nouveaux. Pour cela il a fait plusieurs essais avec différents matériaux et a pu faire une sélection de matériaux qui soit possible d’utiliser.

Il a utilisé des briques et des tuiles concassées comme pigment. Et aussi entre 20 et 30% de ciment liant l’ensemble pour en faire des dalles pour le sol (voir le diaporama).

Au final, il nous propose 3 exemples différents de ce à quoi cela pourraient ressembler mais en fin de compte toutes les combinaisons sont possible.

On connaissait le recyclage des ordures ménagères mais peu celui des déchets de construction.  En un sens, ce travail est très écologique et devrait être intégré dans plusieurs projets.

[Dave Hakkens]

Une couleur verte pour New York.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La conception High Line est une collaboration entre les opérations sur le terrain de James Corner Field Operations  (chef de projet), les architectes Diller Scofidio + Renfro, et la plantation par/ou Piet Oudolf.

Le High Line Park est un parc urbain suspendu à Manhattan, New York, aménagé sur une portion (2,3 km) désaffectée des anciennes voies ferrées aériennes du Lower West Side.

Le High Line a été construit dans les années 1930, dans le cadre d’un projet d’infrastructure publique-privée massif appelé l’amélioration de West Side. Longeant l’Hudson River. Lors de la décennie 50-60 on observe le déclin du rail au profit de la route, les camions supplantent les trains et le trafic de la ligne décline. Dès 1979, l’architecte américain Steven Holl propose de réaménager les voies suspendues en jardin et les immeubles en lofts et logements sociaux.

Forts de la mobilisation des habitants du quartier, l’association obtient le soutien du nouveau maire Michael Bloomberg et en 2004 le financement par la ville est attribué. La construction du parc a débuté en 2006. La première section, à partir de Gansevoort Street à l’ouest de 20th Street, a ouvert le 9 juin 2009. La deuxième section, à partir de la 20e Rue Ouest à l’Ouest, 30e rue, a été ouvert au printemps 2011.

Le projet recouvre plusieurs restructurations. Les entrepôts qui longent  la voie sont transformé en logements sociaux. Des jardins, des parcs et des espaces verts sur les voies. Des lieux dédiés aux Arts et plusieurs évènements sont créer pour faire vivre le projet, comme le « Social Soup Expériment » ou « Observation des étoiles sur la High Line ».

Ce grand projet qui apporte une grande vie dans le quartier, montre que la nature a sa place en ville. Et qu’il faut penser à deux fois avant de détruire des éléments de notre passé qui pourraient revivre avec la simple motivation de quelques passionnés et la bonne volonté des pouvoirs public.

Site du projet: http://www.thehighline.org/

Site de l’architecte James Corner: http://www.fieldoperations.net/

Site des architectes Diller Scofidio + Renfro: http://www.dsrny.com/

Site du paysagiste: http://www.oudolf.com/piet-oudolf

Des vitres teintées qui produisent de l’électricité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une société allemande a emprunté les matériaux et les processus de fabrication des OLED ( diode électroluminescente organique) pour faire un nouveau type de panneau solaire.

Heliatek a développé un nouveau type de panneau solaire constitué de petites molécules organiques déposées sur des films polyester. La technologie est similaire à ce qui est utilisé pour les écrans OLED pour les téléphones et les téléviseurs à écran plat. Les panneaux sont flexibles, et beaucoup plus léger que les panneaux solaires classiques, mais dans certains endroits où, en particulier, il fait chaud ou nuageux, ils peuvent produire de l’électricité, tout autant que d’un panneau solaire classique. Pour l’instant,  les panneaux d’Heliatek coûte plus cher par watt que les panneaux solaires classiques mais dans quatre à cinq ans, l’entreprise pourra atteindre une production à grande échelle et ainsi le coût pourrait retomber à environ 40 à 50 cents par watt, ce qui les rendraient plus compétitif.

Les applications sont multiples: intégration dans les façades en béton des constructions et les vitres teintées des automobile qui produisent de l’électricité.

Les principales recherches et innovations d’Heliatek sont concentré sur les matières actives dans les cellules solaires et le procédé de fabrication des cellules. L’idée première pour eux, c’est que certaines molécules organiques, généralement les types de polymères longs deviennent bon marché.

Demain, on mettra des vêtements solaire où on pourra recharger son téléphone portable. Enfin le tout solaire n’est pas pour maintenant tant qu’il y aura toujours du pétrole!

http://www.heliatek.com/ —– site de la société.