Mois: mars 2015

Le rêve de l’apiculteur, le recolteur à miel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le « Flow™ » est un système à robinet innovant qui permet de récolter le miel sans ouvrir la ruche ce qui évite de perturber les abeilles. Il y a beaucoup moins de stress pour les abeilles avec cette conception et la récolte se fait avec une facilité déconcertante pour les apiculteurs.

La vidéo parle d’elle même.

Publicités

De l’or dans des bouteilles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un vrai coup de foudre pour ce projet créatif et participatif que j’ai pu voir lors de mon passage à la Biennale Internationale du Design de St Etienne 2015 (Salle Hypervital) . C’est avec des réfugiés sahraouis localisés dans des camps au sud-est de l’Algérie, que Florie SAINOT a collaboré afin de réaliser le projet Plastic Gold.

La designer a développé une technique qui permet de transformer des simples bouteilles de plastiques en bijoux précieux, par l’intermédiaire d’un outillage rudimentaire, de peinture et de sable chaud. Le plastique est récupéré dans les alentours des camps et est recyclé. Cette matière, une fois transformée, assume une finalité différente: esthétique. Florie SAINOT enseigne sa méthode aux femmes réfugiées afin qu’elles puissent créer elles-même leurs propres bijoux.

La reprise d’un artisanat local par des groupes de femmes représente une aide pour l’économie locale, et un moyen de préserver le patrimoine culturel des sahraouis: Less is more, ou quand les gros riens du tout prennent forme et font œuvres.

Promenade dans « Les sens du beau » à la Biennale Internationale de Design de St Etienne version 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques photos prises durant ma journée à la Biennale Internationale du Design de St Étienne 2015. La Biennale s’exposant du 12 mars au 12 avril est constitué d’un « In » à la Cité du design au site de l’ancienne Manufacture d’armes et une trentaine de projets « Off » dans différents lieux dans la ville et ces environs. Cette année, la thématique générale est Les Sens du beau. Cette édition interrogera l’importance des formes et les sens que celles-ci donnent aux fonctions, aux usages ou à la qualité de vie. Quelles valeurs sont véhiculées par l’esthétique? Pour quelles intentions? Que disent les formes produites sur les modes de vie, les usages et les pratiques d’une société? Que murmurent-elles sur l’état du monde ?

Vous aurez si vous avez la possibilité d’y aller de pouvoir passer dans différents espaces aménagés comme « No randomness« , « Form Follow Information« , « Vous avez dit bizarre?« , « Hypervital »…, où l’on a réuni tout un lot de création issu de l’expérimentation de designer parfois lucide et d’autre fois complétement loufoque. Même si parfois dans certaines salles vous avez l’impression de ne plus rien comprendre et de décrocher complétement, dans l’ensemble les créations que vous verrez et l’expérimentation que vous pourrez y faire sont pleines de réflexion, de surprise et d’amusement. La neuvième édition de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne reste fidèle à son positionnement autour des projets qui parlent de nos manières d’habiter, de communiquer, de nous déplacer, de nous nourrir, de travailler ou de nous divertir. La scénographie montre que d’autres voies sont possibles que celles monotones et répétitives produites par la globalisation en vous faisant découvrir et ressentir ce que le geste esthétique peut offrir.

Quelques projets intéressants à approfondir que j’ai pu voir feront l’objet d’article plus précis dans les prochaines publications.

La machine à Popcorn de Casimir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous êtes un dingue de popcorn alors cette machine sortie tout droit de l’imaginaire du designer hollandais Jolene Carlier, sera fantastique pour vos soirées ciné/dvd. Là, nous avons un processus un peu différent des machines classiques à popcorn, le designer repense la fabrication du popcorn comme un amusement.

Vous enlevez le bouchon. Versez le maïs. Mettez en route et petit à petit vous voyez le popcorn voyagé dans le tube transparent pour finalement tomber dans le réceptacle jaune.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!