Mois: juin 2013

La cuisine qui repousse ces limites.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec le « Board » de chez SNAIDERO, la cuisine du futur est très proche.

Bloc opérationnel multifonction de 90 cm ou 120 cm, entièrement équipé pour les fonctions de cuisson, lavage et préparation. Le volume est caractérisé par une extrême légèreté esthétique grâce à un effet « suspendu » rendu possible au moyen d’un système de fixation du plan.

La partie terminale du bloc s’appuie sur un panneau lumineux qui offre une lumière chaude et homogène en mesure d’éclairer parfaitement l’espace opérationnel. La fonctionnalité de l’éclairage est modulable en fonction des exigences grâce à la technologie touch. Le « Board » fait en Corian veut représenter précisément une réponse industrielle à une évolution de l’habitat contemporain, toujours plus orientée à proposer et à construire de petits espaces divisés.

Le point de départ du projet a été la volonté de repenser l’espace opérationnel de la cuisine, de façon à en exalter au maximum les caractéristiques de fonctionnalités et de confort, tout en l’allégeant également du point de vue esthétique et structurel.

 

 

Publicités

Fait péter ta clé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le partage de fichiers sera plus simple avec ce projet très inventif de Kurt Rampton et du Groupe BOLT. Cette clé USB pourra plus facilement voyager dans les poches.

Le concept GIGS.2.GO comprend quatre petites clés USB fixés par l’intermédiaire d’un carton perforé. Lorsque vous avez besoin de transmettre certains fichiers, vous en cassez une et enregistrez vos données pour le remettre à quelqu’un. Ce produit conceptuel n’est pas faite de n’importe quel carton, il est moulé avec 100% de pâte à papier recyclé. Vous pouvez même écrire directement sur la coque de chaque clé USB.

Le GIGS.2.GO est à peu près de la taille d’une carte de bancaire, il sera plus facile à glisser dans un portefeuille ou une poche.

Tire la chevillette, la bobinette cherra.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chen Bikovski , un jeune créateur israëlien a présenté une étonnante série de lampes de chevet appelé « Pop Up »  inspiré des livres avec languette qui une fois tiré, vous obtenez un objet 3D.

Ces luminaires plein de vie sont faits à base de plastique et ont des formes inspirées du monde de l’origami.

«Dans ce projet, mon but était de ramener l’imagination, la surprise et la naïveté du monde dans nos vies quotidiennes ».

Les Trois Petites Pièces.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« 123 Lumière »est une lampe LED qui est composé de trois pièces: deux jambes en métal et un corps principal en chêne.
Ce projet vise à être aussi simple que possible, il n’y a rien de superflu en elle.
Son principe de base fait de pied métallique permet d’envelopper le corps en chêne tout en  permettant d’orienter le faisceau lumineux dans n’importe quelle direction au gré ​​de l’utilisateur.
Simple mais il fallait y penser!

Du ciel à la terre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Combien d’innovations ont déjà été faits avec la brique rouge ? Peu. Mais ce qui est sur s’est que sa forme a peut changé depuis des siècles.

Dans ce projet, les concepteurs Jin-young Yoon Kwon et Jeongwoong veulent introduire une nouvelle approche radicale de la fabrication des briques: utiliser des matériaux recyclés et employer leur conception à l’économie d’eau de pluie.

Leur conception « SAVE BRICK WATER » a été finaliste dans le « Concours international d’Incheon Design Award » de 2009, le thème était « Design Vert et la vie quotidienne. » Les concepteurs ont pris trois parties importante pour eux en rapport avec leur vie quotidienne: les briques de construction, les feuilles mortes et le plastique recyclé. Leur brique serait faite de ces deux derniers, ce qui résout deux problèmes de pollution.

Les briques disposent également d’un sillon d’eau sur le côté, une sorte de canal d’eau de pluie qui dirigerait l’eau dans un collecteur d’eau souterrain. L’eau pourrait alors être utilisée soit directement pour l’arrosage des plantes ou d’autres applications et même pourquoi pas après avoir été purifié qu’elle puisse servir à la consommation.

Dingue de bois?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après des chèques en bois voici des sacs en bois.

Des sacs en bois? Encore une histoire à dormir debout. Et non!

Il en a fallu de l’ingéniosité aux designers Tesler et Mendelovitch pour arriver à rendre souple un matériau dur comme le bois.

Par un jeu astucieux d’assemblage de formes géométriques et une doublure en cuir, le duo de designer israélien a réussi à créer une série de petits sacs à main souples.

Une oeuvre d’art plus qu’un accessoire de mode.