Design produits

Miam miam. Adieu les calories!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes en été rien de mieux que du design un peu frais en ses chaleurs caniculaire. Mesdames vous allez craquer pour ces bijoux. Votre régimes ne va pas en pâtir puisque se ne sont que des boucles d’oreilles de l’artiste polonais Katarzyna Korporowicz inspirées de nos meilleurs desserts. 

Elle façonne la matière pour qu’elle ressemble à des pâtisseries d’un réalisme déconcertant qui vous feraient oublier que se sont des bijoux, heureusement que vous avez les petits crochets pour vous le rappeler.

L’artiste dit «Parfois, il faut plusieurs heures pour finir un simple bout de gâteau seulement parce que je cherche la perfection», «Cela peut vous rendre fou surtout quand une boucle d’oreille est aussi minuscule qu’une pièce d’un centime. Voilà pourquoi la patience est essentielle dans ce genre d’exercice ».

Un régal pour vos oreilles!

Un été rafraichissant avec cette bouteille à thé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Brew Tea est une bouteille qui vous permet de faire infuser, de stocker et servir votre thé froid sans effort. Elle est magnifiquement conçu et préserve les arômes naturels de thé. Pour préparer, ajouter de l’eau froide et les feuilles de thé en vrac, puis placer au réfrigérateur pendant 3 à 6 heures et voila un thé bien frais. La bouteille a un filtre intégré qui retient les feuilles de thé quand vous versez.

Le printemps est là pour vous apporter de la lumière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Évoquant une fleur et fabriqué à partir de matériaux recyclés, cette lampe « Bloemi » est distribué par Formabilio et conçu par le designer Mario Alessiani. Une lampe qui aurait parfaitement sa place dans une chambre ou dans un salon.

ABRI, les objets double fonction du designer Guilhem Eustache.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La collection « ABRI » de l’architecte/designer Guilhem Eustache se compose de différents outils et objets du quotidien assemblés sans être modifié, de sorte que si nécessaire, ils peuvent revenir à leur fonction primaire. Son travail dans cette collection est très proche d’un jeu d’assemblage type LEGO.

L’homme est au centre du thème pour ces objets, dans cette perspective, les outils choisis rappellent la condition des êtres humains dans le passé, le présent et l’avenir, évoquant ces pratiques séculaires effectuées sur les chantiers. 

On peut dire que cette série d’objet sort de l’ordinaire.

UPACKS, l’emballage malin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Que cette idée est fantastique. La plus grande difficulté quand on veut emballer un objet quelconque est de pouvoir trouver un contenant qui puisse avoir la bonne taille. Pas facile!

« UPACKS – Système d’emballage universel » conçu par le designer Patrick Sung est parfait pour cette situation. Ce système inspiré de l’origami est d’une conception minimalisme. Il est faite en carton recyclés, modulable, à base d’un simple motif géométrique, le triangle, ce qui le rend extrêmement souple et adaptable à tout les objets. « Upacks » combine extrême adaptabilité, production simple et rapidité d’utilisation.
Une bonne réponse pour ceux qui sont à la recherche d’un nouveau conditionnement efficace et universel.

Vous allez aimer les jours de pluie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici un Street Art plutôt novateur qui ne passera pas inaperçu les jours de pluie, un art qui s’affiche sur les trottoirs de Seattle et devient visible seulement quand il pleut.

Ce principe vous permet d’apposer votre message caché ou votre œuvre surréaliste grâce à un produit qu’il faut appliqué toujours sur sol sec et n’apparaissent que lorsque la chaussé est mouillée.
Le Rainworks est temporaire, respectueux de l’environnement et est complétement non-toxique.

Jamais sans ma lumiére.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La designeuse française Ionna Vautrin a crée « Clover », une lumière tout terrain proposant deux intensités lumineuses. Elles peuvent s’accrocher partout, aux branches des arbres, le guidon d’un vélo, votre sac ou encore à un porte manteaux. Dans la chambre d’un enfant, elles peuvent servir de veilleuses. Cette une source lumineuse qui s’adapte à tous les environnements et est complétement autonome grâce à sa batterie.

De l’or dans des bouteilles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un vrai coup de foudre pour ce projet créatif et participatif que j’ai pu voir lors de mon passage à la Biennale Internationale du Design de St Etienne 2015 (Salle Hypervital) . C’est avec des réfugiés sahraouis localisés dans des camps au sud-est de l’Algérie, que Florie SAINOT a collaboré afin de réaliser le projet Plastic Gold.

La designer a développé une technique qui permet de transformer des simples bouteilles de plastiques en bijoux précieux, par l’intermédiaire d’un outillage rudimentaire, de peinture et de sable chaud. Le plastique est récupéré dans les alentours des camps et est recyclé. Cette matière, une fois transformée, assume une finalité différente: esthétique. Florie SAINOT enseigne sa méthode aux femmes réfugiées afin qu’elles puissent créer elles-même leurs propres bijoux.

La reprise d’un artisanat local par des groupes de femmes représente une aide pour l’économie locale, et un moyen de préserver le patrimoine culturel des sahraouis: Less is more, ou quand les gros riens du tout prennent forme et font œuvres.

Promenade dans « Les sens du beau » à la Biennale Internationale de Design de St Etienne version 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques photos prises durant ma journée à la Biennale Internationale du Design de St Étienne 2015. La Biennale s’exposant du 12 mars au 12 avril est constitué d’un « In » à la Cité du design au site de l’ancienne Manufacture d’armes et une trentaine de projets « Off » dans différents lieux dans la ville et ces environs. Cette année, la thématique générale est Les Sens du beau. Cette édition interrogera l’importance des formes et les sens que celles-ci donnent aux fonctions, aux usages ou à la qualité de vie. Quelles valeurs sont véhiculées par l’esthétique? Pour quelles intentions? Que disent les formes produites sur les modes de vie, les usages et les pratiques d’une société? Que murmurent-elles sur l’état du monde ?

Vous aurez si vous avez la possibilité d’y aller de pouvoir passer dans différents espaces aménagés comme « No randomness« , « Form Follow Information« , « Vous avez dit bizarre?« , « Hypervital »…, où l’on a réuni tout un lot de création issu de l’expérimentation de designer parfois lucide et d’autre fois complétement loufoque. Même si parfois dans certaines salles vous avez l’impression de ne plus rien comprendre et de décrocher complétement, dans l’ensemble les créations que vous verrez et l’expérimentation que vous pourrez y faire sont pleines de réflexion, de surprise et d’amusement. La neuvième édition de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne reste fidèle à son positionnement autour des projets qui parlent de nos manières d’habiter, de communiquer, de nous déplacer, de nous nourrir, de travailler ou de nous divertir. La scénographie montre que d’autres voies sont possibles que celles monotones et répétitives produites par la globalisation en vous faisant découvrir et ressentir ce que le geste esthétique peut offrir.

Quelques projets intéressants à approfondir que j’ai pu voir feront l’objet d’article plus précis dans les prochaines publications.

La machine à Popcorn de Casimir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous êtes un dingue de popcorn alors cette machine sortie tout droit de l’imaginaire du designer hollandais Jolene Carlier, sera fantastique pour vos soirées ciné/dvd. Là, nous avons un processus un peu différent des machines classiques à popcorn, le designer repense la fabrication du popcorn comme un amusement.

Vous enlevez le bouchon. Versez le maïs. Mettez en route et petit à petit vous voyez le popcorn voyagé dans le tube transparent pour finalement tomber dans le réceptacle jaune.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!