nature

La nature sur la pointe de votre crayon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai une pleine cargaison de crayons à papier et couleur inutilisable, que faire?!

Le concept de chez Sprout est de combattre la culture du jetable en utilisant vos crayons pour faire pousser des plantes aromatiques. Au lieu de jeter vos vieux bouts de crayons, il suffit de le mettre en terre et puis après quelques jours une belle plante pointe son nez. Il existe une sélection de 11 crayons à papier: basilic, menthe, coriandre, thym…

Les choses les plus élémentaires de notre vie quotidienne sont parfois les plus simples.

Publicités

Les champignons poussent partout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les « Mush » lampes sont issu d’une famille de lampes de chevet sans fil conçus par Claudia Garay, fondatrice du Studio Garay. Ces lampes ressemblent étrangement à des champignons avec des coupoles interchangeable.

La base est fabriqué à partir de bois de hêtre naturel qui abrite la batterie et le mécanisme de LED tandis que la tête est faite en céramique et en bois qui agit comme un diffuseur pour créer un éclairage ambiant chaleureux qui peut être couplé à un variateur en fonction des besoins.

Le faite que cette lampe soit sans fil permet une très grande liberté d’utilisation à différents endroits dans la maison, au bureau, les restaurants, … La lampe a une autonomie de 6 heures avec une charge complète en seulement 2 heures.

L’essaim de lumière.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Comme une luciole dans la nuit, la lampe Swarm (« Essaim ») aurait pu être fabriqué par mère nature. Mais non!  S’est le studio design de Jangir Maddadi qui est a l’origine de cette chose qui s’intégrerait parfaitement dans la nature et serait parfait pour les espaces extérieurs. Le génie de cette lampe réside dans le faite qu’elle parait comme suspendu telle une mouche sans ailes en vol stationnaire.

On peut observer que la lampe est faite de bois, de verre et de métal, la petite touche scandinave! On trouve dans cette lampe une sorte d’équilibre entre un corps en bois assez lourd et une ampoule complexe spéciale Bulbrite qui révèle un motif sculpté de filaments enlacés et qui émane d’elle une lumière chaleureuse et raffinée proposant une conception harmonieuse.

« Swarm » s’intègre bien dans n’importe quel environnement, un bureau, un espace commercial ou alors l’intérieur d’un particulier. La simplicité dans la conception, et le travail fait sur les matériaux font de cette lampe un objet intemporel.

 

 

 

 

La simplicité au service de l’humain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’eau potable est un bien qui n’est pas encore accessible à tous les gens dans le monde. L’architecte italien Arturo Vittori a créé « WarkaWater » en réfléchissant à une solution pratique à ce problème d’eau, une tour de 9 mètres de hauteur qui capte la vapeur d’eau atmosphérique et la transforme en eau propre à la consommation.

Le système n’est pas un appareil de haute technologie mais il est tellement simple qu’il peut être reproduit partout. Les matériaux utilisés pour ce projet sont des tiges de bambou, qui constituent l’épine dorsale de la structure et à l’intérieur d’eux sont alignés des sacs avec des mailles plastique, semblable à ceux utilisé pour le transport de fruits et légumes. Les fibres de nylon et de polypropylène permettent de soulever les gouttelettes de rosée qui s’écoulent en se dirigent vers un récipient, situé au bas de la tour.

Le projet a été conçu pour les régions montagneuses d’Ethiopie où femmes et enfants doivent marcher au quotidien des heures pour récupérer de l’eau parfois contaminée. L’architecte a travaillé pendant deux ans sur ce projet pour le rendre aussi efficace que possible. Il espère voir les premières constructions en Ethiopie d’ici 2015.

On apprend en regardant son site que le nom a été inspiré des « Warka », arbres gigantesques d’Ethiopie en voie d’extinction, utilisés traditionnellement comme lieux de réunion. L’architecte Arturo Vittori assure que sa proposition est d’assurer la durabilité de l’eau dans tous les sens et dit : « Une fois que les habitants auront les connaissances nécessaires, ils seront en mesure d’enseigner à d’autres communautés le moyen de construire leurs propres tours. »

De nature à être une oeuvre d’art.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour cette lampe, les deux artistes Hilden & Diaz ( Thyra Hilden et Pio Diaz ) se sont inspiré des formes naturelles pour cette sculpture de lumière se rapprochant des dessins du biologiste darwiniste allemand Ernst Haeckel .

L’utilisation d’une simple forme et de l’intensification de la luminosité au centre de l’œuvre transforme l’espace et donne du caractère à cette objet en lui donnant une apparence gigantesque lorsqu’elle projette des ombres surdimensionnées sur les murs.

Dans ce travail, la nature est source d’oeuvre d’art. Et vous quand pensez vous?

Forms in Nature from Yeray Lopez Portillo on Vimeo.

 

L’emballage en sable de chez « Alien and Monkey ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le « Sand Packaging » est un emballage en sable du Studio Alien and Monkey. Pour découvrir votre cadeau vous devez briser l’emballage mais pas d’inquiétude, cette emballage a le concept d’être durable.

C’est en réponse à l’augmentation des déchets dans la société moderne, que Alien and Monkey a développé un matériau utilisant l’une des ressources naturelles les plus abondantes de la terre, le sable, et de créer ainsi des emballages pour de précieux cadeaux.

Les moutons colorés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici le tabouret de la designer norvégienne Aud Julie Befring. Ce tabouret fait en bois de bouleau et laine feutrée me fait penser à mes vacances passés en Irlande avec les moutons dans les prés. Apparemment inspiré des agneaux au printemps selon la designer. Le détenteur du tabouret peut disposer les petites boules de laine comme il veut au grès de ses envies.

C’est exactement la vision que j’ai des moutons, de petite boule de laine!  A quand des moutons vert, rouge, orange, … pour en faire directement de la laine de couleurs.

Artisans de la Nouvelle-Angleterre vs Ikea.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« New New England » est une série du designer américain Tim Liles influencée par l’artisanat traditionnel américain qui vise à relier les consommateurs à la source de leurs produits, ce qui rapproche le fabricant de l’utilisateur. Chaque pièce de cette collection est produite de bout en bout dans la Nouvelle-Angleterre en collaboration avec de vrais artisans qui mettent dans la fabrication de leurs objets tout l’amour et le respect que leur métier d’artisan mérite.

« Les consommateurs méritent des liens plus étroits avec les lieux et les gens d’où leurs produits viennent et que notre liens affectifs, la nostalgie et la fierté associée à nos choses matérielles sont ce qui rend ces travaux viables. » Tim Liles

Ce tabouret a tout de naturel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce tabouret fait de pieds de branche tordu est un projet associé de la menuiserie Schindlersalmerón et du charpentier Bereuter de la Forêt de Bregenz . Martin Bereuter contacté par Schindlersalmerón à l’été 2012 après l’envie d’élaborer un projet issue de la thèse de Christoph Schindler (fabricant de mobilier pour les architectes). Cette collaboration s’est concentrée sur les formes du bois cultivés naturellement.

Jusqu’au 19ème siècle , la forme du bois cultivés naturellement était un matériau prisé pour la construction des corps de navires, de voitures et de traîneaux . Cultivé à forme coudée ou fourchue , ces pièces démontrent une performance exceptionnelle en raison de leur orientation interne des fibres . A l’aube de l’industrie et de la normalisation, ces bois ne sont pas les bien venu dans la fabrication du mobilier, généralement tous ces éléments sont considérés comme « bois défectueux » même si ils peuvent être utilisé.

Cette collaboration et le projet porte sur la question: dans quelle mesure il est possible avec l’aide de la technologie de l’information contemporaine à intégrer ces formes dans les conception design?

Les branches fourchues de la série ont été collectées manuellement dans la forêt Uetliberg de la ville de Zurich . Afin d’obtenir un contraste maximal, le siège a été réalisée en MDF CNC blanchi et recouvert d’un revêtement de poudre blanche.

Ne mangez pas ces couverts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici un concept intéressant de couverts plastique bio dégradable. Des couverts blanc ou marron carton?! Non.

Le designer chinois Qiyun Deng a su lier la texture, la forme tiré de la nature et un élément que l’on utilise tous les jours. Cela donne des choses plutôt drôle : la tige de céleri, par exemple, sert de poignée pour la fourchette, un pétale d’artichaut devient alors le creux pour la cuillère.

Pourriez-vous les jeter aussi facilement que leurs cousins?