Comme un château de sable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’artiste californien Tchad Wright nous propose un travail en lien avec son passé, un écho des souvenirs d’enfance et de la réflexion sur la notion de banlieue. Dans cette série intitulée Master Plan, il fait l’amalgame avec le château de sable d’un enfant à l’architecture caractérisant une banlieue américaine d’après-guerre.

Avec l’utilisation de l’érosion comme un processus de réalisation de l’installation, il propose également une réflexion sur les actions du temps.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s